Rechercher

LES ABEILLES EN SOCIÉTÉ, L'ORGANISATION DE LA RUCHE ET LES DIFFÉRENTS RÔLES

Mis à jour : 1 déc. 2020


apimelis miel abeille ruche apiculture rucher

L'abeille domestique ou Apis Melifera, productrice de miel, se distingue de ses congénères (abeille solitaire, charpentière, etc.) de par son organisation structurée en ruche. C'est une société parfaitement organisée, un mécanisme d'horlogerie naturel centré sur la valeur travail. Elle ne se résume pas à un simple rassemblement d’individus isolés, elle est la somme d'actions coordonnées de milliers d'abeilles qui réalisent une œuvre collective complexe et cohérente. Une abeille seule est condamnée à mourir en quelques heures, chaque abeille a un rôle précis et contribue à cette société dont elle dépend, société dans laquelle la collectivité prévaut sur toute individualité.


Un ruche, 3 catégories d'abeilles

Une colonie d'abeilles domestiques est composée de 3 catégories d'abeilles:

  • La Reine, qui agit en véritable chef d'orchestre en orientant la démographie de la colonie par le biais de sa ponte.

  • Les faux-bourdons, les mâles, qui sont issus d'un œuf non fécondé, ne récoltent ni nectar ni pollen et ne possèdent pas de dard. Leur rôle ne consiste qu'à s'accoupler avec une reine fertile et ainsi assurer la reproduction de l'espèce.

  • Les ouvrières, les femelles, qui sont issues d'un œuf fécondé, représentent 98% de la population. Elles effectuent toutes sortes de travaux à l'intérieur et à  l'extérieur de la ruche et occupent 7 rôles bien distincts au cours de leur vie.

apimelis miel abeille ruche apiculture reine

La Reine des abeilles Lorsque la reine manque de dynamisme ou disparaît, les abeilles choisissent collectivement de nourrir des larves exclusivement à la gelée royale pour former de nouvelles reines. La première se débarrassera de ses concurrentes pour prendre la couronne. Peu après sa naissance, elle effectuera son vol nuptial afin d’être fécondée dans les airs par une quinzaine de faux-bourdons. Le sperme reste alors stocké dans une poche spéciale. Une fois rentrée à la ruche, elle se mettra à pondre pour le reste de sa vie (3 ans en moyenne). La colonie prend alors une identité propre et identifiable par les phéromones de la reine.

apimelis miel abeille ruche apiculture alvéole cire

Les différents rôles (1/3) 1. Nettoyeuse : Après leur naissance, les abeilles endossent ce premier rôle. Elles préparent les cellules qui serviront à stocker les provisions, ou encore accueillir les œufs pondus par la reine. 2. Nourrice : Une fois que ses glandes nourricières sont suffisamment développées pour sécréter de la nourriture, l'abeille devient nourrice.  Elle effectuera de nombreuses visites pour nourrir et contrôler le bon développement des larves. 3. Ventileuse : Les abeilles battent des ailes pour aérer la ruche et maintenir une température et un taux d'humidité constant au fil des saisons. Cela permet également de réguler le taux de CO2 et d'assécher le nectar, qui une fois transformé en miel sera stocké et operculé.



Les différents rôles (2/3) 4. Maçonne : Une ruche est composée de milliers d'alvéoles construites par les abeilles. Leurs glandes cirières leurs permettent de produire de la cire tout au long de leur vie et de bâtir ainsi des rayons entiers qui serviront à stocker nectar, pollen, miel ou accueillir le couvain. 5. Gardienne : Rôle capital de défense. Afin de protéger leurs réserves, elles se placent à l'entrée de la ruche et observent les potentiels ennemis. Elles n'hésiteront pas à piquer leurs adversaires avec leur dard et injecter leur venin, au prix de leur vie. Elles contrôlent également, grâce à leurs phéromones, que les abeilles entrantes font bien partie de la colonie.

apimelis miel abeille ruche apiculture essaim

Les différents rôles (3/3) 6. Manutentionnaire : Ce rôle vise à accueillir les butineuses qui rentrent d'expédition. Le nectar récolté est réceptionné par l'abeille manutentionnaire dans son propre jabot. Réingurgité plusieurs fois et transformé en miel grâce à ses enzymes, le précieux liquide sera ensuite stocké dans les alvéoles. 7. Butineuse : A la fin de sa vie, l’abeille peut enfin s’envoler hors de la ruche à la recherche des provisions indispensables à la survie de la colonie. Une butineuse effectue entre 10 et 100 vols par jour selon la proximité des fleurs. A ce rythme fou, elle s’épuise vite et finit par mourir quatre à cinq jours plus tard.

apimelis miel abeille ruche apiculture pollinisation

Cette organisation millimétrée permet à notre chère abeille à miel de survivre depuis des millions d'années. A l'heure de la mondialisation, cette espèce n'a jamais été aussi menacée.